• ça file, ça file, ça file...

    Voilà déjà un mois que nous sommes "rentrés à la maison". C'est un peu décalé de se dire qu'on est chez nous, ici..

    Bon, alors,raconte!

    Quand on parle de la rentrée de septembre, pour le coup, ici tout le monde rentre! Finie la dolce vita, finis le pastis et les rillettes, retour au nems et aux rouleaux de printemps. Toutes les conversations étaient sur le même thème « alors vous êtes rentrés en France cet été ? » Evidemment quelle question! Qui aurait l'idée de passer ses vacances en Chine? Enfin, nous, la France on l'a boudée, un peu marre des râleurs. Si j'exagère? A peine. Juste le temps de rentrer dans une boutique et le tableau était dressé. La pimbèche de vendeuse à qui tu demandes une taille plus grande, vu qu'il n'y a que du 36 présenté, ben oui elle qui-aurait-pu-être-mannequin-si-elle-avait-accepté-de-coucher-avec-Ryan Gosling-mais-malheureusement-il-ne-lui-a-jamais-demandé-alors-elle-vend-des-Tshirts-à 120euros-mais-p...-ça-l'emmerde-graaave! Va-t-elle oser me dire que "non" la marque préfère ne pas ruiner son image en laissant ses créations être portées par des boudins? Allez, avoue que tu l'as rencontrée aussi. Et non, la vendeuse belge n'est pas la même, elle veut te vendre le tee-shirt à 120€, qui d'ailleurs te va si bien. 

    Bon, j'exagère à peine, j'adore me battre avec les cons, c'est la maturité je crois. Non, franchement ça faisait juste 6 mois que je n'avais pas eu l'impression de déranger un commerçant... il n'y a qu'en France que tu les rencontre. Sans vouloir céder à la facilité du cliché, et je ne vise même pas les parisiens qui sont hors norme, mes compatriotes ont une manière de rabrouer les gens qui te pousse à chercher où est la caméra cachée : on ne peut pas naturellement être aussi désagréable avec un client. Il doit y avoir de la moustache de Jacques Rouland là dessous? Ces serveurs, notamment, qui ont le chic pour donner aux étrangers l'impression d'être plus nuls que le dernier des imbéciles. Ne maîtrisant même pas les rudiments de la langue de Shakespeare, je rappelle que la France se targue d’être la destination number 1. Vive la francophonie ou comment éviter de se sentir ridicule en langues étrangères en défendant SA langue nationale... Quand je pense aux asiatiques, chinois ou japonais surtout, avec leur petit air soumis et éternellement ravi, ils me font spécialement de la peine, on sent que pour eux, ça va être la boucherie à Paris. Alors voilà pourquoi, s’il fallait expliquer la raison de notre bouderie, cette année, j'ai raconté à mes amis de Shanghai notre Dolce Vita en Italie. 

    La photo de Manon et Rosalie, lors d'une balade, l'église était superbe alors après avoir brûlé de nombreux cierges... il a fallu prier. J'adore... J'imagine Rosalie "s'il te plait Jésus, si Mamie gagne au Lotto, elle a promis de nous offrir un Ipad chacun... "

    ça file, ça file, ça file...ça file, ça file, ça file...ça file, ça file, ça file...ça file, ça file, ça file...

    ça file, ça file, ça file...

    L'Italie, c’est exactement le contraire de la France pour les touristes que nous étions. Exemple typique du restaurateur: là où celui au béret et à la baguette au bras te jauge à travers sa fenêtre « famille en vue, enfants en bas-âge » tu n’as même pas le temps de poser la question que tu as une réponse toute faite « ça ne va pas être possible, c'est complet" avec 10 tables de libres ? ou "les cuisines sont fermées" mais il est 13h30? L’italien lui, te sourit, va pousser les tables et ouvrir les bras, voire même chercher la Mama de derrière les fourneaux pour embrasser les petits, parce là-bas, on aime les gens, les familles, les enfants, la bonne bouffe et en plus, tu n’as pas l’impression de te faire rouler avec des pizzas à 7€ qui plus est, sont délicieuses !

    Donc voilà, ces vacances là-bas, Lasciatemi cantare aux lèvres, c'était du petit lait. Et nos amis, bien sûr, c'est une forme d'évidence annuelle, calés sur le même créneau horaire, partageant les mêmes délires. Parce que "oui" je fais partie de ces dindes qui gloussent toujours aux plaisanteries répétitives, peut être parce que je finis par les comprendre? Je rappelle que je suis blonde peroxydée. La mutation de D est toujours attendue avec ce petit truc où tu te dis, non, il ne va pas le faire... ben si, le pire du pire. Donc, vivement Noël, vivement nos 4 jours ensemble!!

     

    Je m'écarte du sujet mais c'est si plaisant de se rappeler ces vacances. Bref, et la rentrée des classes? De la balle!

    Ca fait un bon mois déjà! Tutti va bene (oups des restes...)les heures sont chargées, les enfants ont cette année 3h30 de chinois par semaine en plus des cours d'anglais auxquels Gaspard échappe selon les résultats du dernier test. Petit bonhomme a un niveau "natif" comme les autres, plus besoin de renfort. J'avoue il me scotche, après deux mois sans parler anglais, il cartonne au test. Ma petite Rosalie continue son heure quotidienne d'English Additional Language, elle rame un peu ma cocotte. Je leur ai collé 2 heures de français par semaine chacun, avec prof, histoire de connaître parfaitement le passé simple. 

    Jour de la rentrée, toute jolie pour le Grade 1! Go!

    ça file, ça file, ça file...

    Sinon, Rosalie s'est mise au Hip Hop et au soccer (foot) bon chez les ricains c'est un sport de gonzesse - ben oui Zidane et Pelé version jupette, yo Mum! Tant qu'elle se déguise encore en princesse, je ne m'inquiète pas mais quand même, moi qui voulait une petite ballerine, elle qui est si gracieuse.

    ça file, ça file, ça file... 

    La Choupette nous fait vraiment rire en ce moment, elle se pose mille questions, déjà! Pourtant les filles c'est quand elles sont ados qu'elles se triturent l'esprit, pas avant? Beaucoup après mais là c'est un peu tôt non? C'est sûrement la nouvelle génération. Et comment tu as su que c'était Papa ton amoureux? Il te l'a dit? Et lui comment il t'a reconnue? Ca se voit comment que t'es amoureux? Et si moi, je ne trouve pas mon amoureux? Parce  que tu vois Arthur, je l'ai pas vu depuis qu'on est parti de l'école de Belgique, alors tu crois qu'il est encore amoureux de moi? Euhhhhhh... Rosalie, va falloir être forte parce t'as pas fini ma fille! Pourvu qu'elle ne me demande pas comment fonctionnent les hommes! Quand c'est trop simple, c'est louche, alors nous les filles, on est perdues... ET hier soir, the question avant de dormir... Pourquoi on peut pas changer de mots pour parler? Houla, il est tard....Je te chante "une chanson douce" avec des nouveaux mots et tu me dis si tu aimes, ok? C'est super drôle maman, j'adore,j'comprends rien!

    Et mon chéri, à moi? Vous le voyez? Non? Ben moi non plus. J'ai compris un truc, trouver une copine qui a un mari encore plus absent, après on relativise, on se dit que finalement même si le mien rentre tous les soirs vers 23h, il est là. Bon, à cette heure je n'ai plus de son, juste l'image. Une image qui a faim...  

    Le we dernier nous avons pesé le pour ou le contre d'une proposition de boulot, nouveau pays, nouveau continent : l'Amérique latine. Et où? Un des seuls pays où on ne trouve pas de nazi en fauteuil roulant à torturer: le Pérou. L'aventure m'excite toujours, ma première idée, c'est génial! J'imagine les petits* musiciens (*ndlr: c'est pas très grand un péruvien) avec leur flûte de paon dans les rues, le Mucha Picchu, El Gringo, les paysages à tomber, la quinoa (je n'ai jamais compris comment bouffer ce truc), les couleurs, mon amie Violetta et ses tissus magnifiques partie en juin... Le deuxième effet Kiss cool arrive rapidement, c'est pour quand? Maintenant! Ah???????? Mais non, trop tôt!! ET les enfants! L'année scolaire se termine en décembre là-bas! Ce fut donc un we plutôt réfléchi, oscillant entre super on y va et ce serait vraiment déstabilisant de partir maintenant, non? Nous sommes des gitans, mais quand même, l'école c'est important... Bon finalement, cette proposition "c'était pas le Pérou" - fallait bien la faire une fois! Prochain épisode en décembre où nous devrions savoir où camper pour les 3 prochaines années.

    Et moi? Je vais penser à moi cette année. Les rentrées scolaires sont comme les 1ers janvier, finalement, on a droit à un faux départ dans l'année! J'ai un agenda bien chargé, des tas d'idées et pas assez de temps, si je t'assure! J'ai débuté mes nouvelles activités au sein du Cercle francophone, prenant en cette période de rentrée puisqu'un des rôles majeurs est d'accueillir les nouvelles familles, qui se résume aux épouses car Monsieur, on ne le voit pas, il BOSSE (il en faut bien un... hihihi). Je me retrouve bien parmi ces filles qui débarquent dans ce pays de barjots, paumées, larguées, sans conteneur, des enfants perdus, sans jeux, sans copains, ça pleure, ça veut rentrer... Notre première grande réunion a eu lieu, c'était une réussite donc je suis un peu plus cool avant la semaine prochaine. J'ai repris mes cours de langues, mes sports et mes cours de couture - oui, ça c'est nouveau, 3 heures de pur bonheur, de technique qui me manque car regarder Maman ne suffit pas! et je veux savoir me servir de cette fichue surjeteuse qui me fait de l'œil... Bref, avec ce programme, il ne me reste qu'une demie journée de libre. Si je me plains? mais non, suis ravie. Heureusement que je fais mes courses alimentaires sur Internet et qu'ils livrent à domicile... oh? T'as pas ça chez toi? Attends, imagine même le commerçant du coin: il est l'heure du repas, zut j'ai oublié de passer chez le boucher (5 minutes en vélo pourtant mais laisser seuls les enfants, bof...) un petit coup de téléphone et Mr Li te livre tes steaks, c'est pas chinois quand même? pfff! 

    Je sais ce que tu penses mais dis toi bien qu'il faut quelques compensations.

    Allez, une petite série de photo-retrouvailles avec mes chinois...

    Même sans bar-tabac du coin, sans pastis, sans le petit ballon de rouge, il y a quand même moyen d'être ravagé ...

     ça file, ça file, ça file...

    Le sens de la modération... j'adore.

    ça file, ça file, ça file...

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Lorraine
    Mercredi 24 Septembre 2014 à 10:21

    J'adore te lire Aude!


    Dommage que tu n'aies pas eu l'occasion de passer par notre verte Province durant l'été!


    Bonne cogitation pour les prochaines années.


    Le Pérou, si vous y allez, tu verras c'est Magnifique ... et le Machu Picchu??? Splendide!!!!!!!!!


    Allez, continue d'écrire et de décrire tes aventures chinoises!


    Bise,


    Lorraine

    2
    Touille
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 18:02

    Manon qui prie enlève ca tout de suite ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :