• Et la p'tite dame, on lui en remet une louche?

    Il fut un temps, j'étais une maman comme les autres, stressée par la charge d'un travail que j'aimais même si parfois j'avais envie de tout balancer, éreintée de trop donner, fatiguée par la course quotidienne des trajets, des enfants, de penser à tout, des réunions de chantier de ce camp de gitans qui n'en finissait pas d'être en travaux - je vise notre maison - les courses, les lessives bla, bla, bla jusqu'au moindre détail qui passe inaperçu parce que tout roule grâce à Bibi. Et par dessus tout, j'étais de celles qui culpabilisaient de ne pas être assez présente pour mes enfants. Je fantasmais sur des plans familiaux, des moments uniques - parce que tu sais "il faut en profiter, ils grandissent si vite" -  qui finalement étaient reportés aux vacances où "on va faire des TRUCS EN FAMILLE!" Bref, je voulais leur consacrer du temps, être là exclusivement pour eux! Eh bien nous y voilà! Maintenant c'est Full time et il m'arrive souvent de penser à maman, qui avant de quitter mon travail, m'avait dit : "je n'ai pas élevé mes filles pour qu'elles soient mères au foyer". Et tac... J'avais pas compris toutes les nuances. Nous étions si durs avec toi?

    Et ma p'tite dame, vous en reprendrez bien une louche?

    Mais pourquoi elle nous raconte tout ça aujourd'hui?

    PARCE QUE l'école des enfants n'a pas pu ouvrir ses portes à la fin des vacances, PARCE QUE le New Campus n'était pas prêt alors que les ricains nous envoient un programme de déménagement depuis 1 an! et que moi les travaux je connais! 1 an, c'est de l'abus!

    PARCE QUE je garde les enfants 2 semaines à la maison,

    PARCE QUE je suis leur teacher every day et ça, ça c'est... dangereux pour eux

    PARCE QUE, en fait SURTOUT, parce que je suis coincée chez moi (avec eux...) et ça, ça c'est pas possible.

    Bref et tu sais ce que je me dis? Mais pourquoi diable je culpabilisais autant avant? Je crois que tu ne sais pas ce que c'est de vieillir avant d'avoir une tête de carton ondulé le matin au réveil au lieu d'un teint de pêche de juin et tu ne sais pas ce que c'est d'avoir des enfants avant de nettoyer du caca diarrhéique un dimanche matin à 6h avec un mal de dos, des renvois de champagne et un mec qui dort. C'est quand même l'arnaque d'avoir des enfants. Je déconne mais quand même... Enfin, quand ils sont petits on ne s'en rend pas compte, c'est mignon, bon ok ça pleure la nuit. Mais alors on ne connait pas la suite et personne ne nous le dit, on est bien d'accord. Bon, maintenant, l'avantage c'est qu'ils grandissent au fur et à mesure, ce qui nous laisse le temps de nous habituer à ces changements délicieux. On ne passe directement du doudou à l'Ipad ou de la tétine à ... mais quand même, c'est pas simple d'être parents.  

    Bon aller, je me détends aussi, il faut choisir ses batailles, on ne peut pas être sur tous les fronts. Bizarrement, j'ai quand même l'impression que plus ils grandissent, plus on renonce à nos principes. Aude qui baisse la garde, Papa va être content! "Détends toi, t'es ch...te".

    J'y arrive regarde, leçon numéro 1 : mais si c'est drôle de manger des haricots verts

    Et la p'tite dame, on lui en remet une louche? 

    Leçon numéro 2, tu laisses ta fille essayer tes chaussures

    Et la p'tite dame, on lui en remet une louche?

    Leçon numéro 3, parce que ça me rappelle des souvenirs? Maman, pourquoi on peut pas manger le gâteau avant de le cuire? T'as raison, on s'en fiche, tant que c'est bon!

    Et la p'tite dame, on lui en remet une louche?

    Leçon numéro 3, faire des petites batailles de la semaine buissonnière comme 9h00 Gaspard vient faire tes devoirs! 9h05 "Gaspard je t'attends " 9.10 "Gaspard si je monte, ça va mal se passer" 9h15 "Maintenant assieds-toi !"... une grande victoire! Je suis fière de mon petit homme qui a écrit son poème tout seul après avoir digérer sa leçon des grands hommes américains, mais Ceux avec des "values" et des "beliefs". Si bien qu'inspiré par l'un d'entre eux, Gaspard devait écrire un poème. Ce fut par Martin Luther King et là... c'est juste superbe.

    Et la p'tite dame, on lui en remet une louche? 

    Allez ready for the next week? Nooooooooooo

    Maman, je sens qu'il fait froid, mets un gilet.

     


  • Commentaires

    1
    Lorraine
    Mardi 31 Mars 2015 à 14:45

    Et ben... moi j'en suis à la première partie :-)Courage! Si un jour j'arrive à la seconde je te tiens au courant! :-)Biz de Belgique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :