• La côte birmane

    Tu pourrais te demander pourquoi perdre son temps à la plage quand on a 10 jours de vacances et que la Birmanie en mérite bien 15 minimum? Certes mais les enfants qui en ont marre des visites annuelles et un mari qui au départ était peu tenté par "encore" un pays bouddhiste "j'ai ma dose de temples... " et qui voulait nous embarquer en Nouvelle Zélande voir des montagnes et des moutons, c'est un petit compromis à la belge pour mettre tout le monde d'accord et j'avoue non seulement c'était vraiment beau mais on en avait besoin: farniente! 

    Go to Nagpali: une station balnéaire très sympa, sur la côte Sud Ouest assez sauvage proche d'un village de pêcheurs. Pas le meilleur spot de snorkeling mais comme nous n'avions que 2 jours, le voyage était trop compliqué mais à choisir l'archipel de Mergui est une merveille!  

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    La côte birmane

    David avait trouvé deux pêcheurs sur la plage prêts à nous embarquer pour une matinée de pêche et de snorkeling. Autant te dire que c'est toujours un succès auprès des kids. Ils sont patients pour ce qu'ils veulent... tu crois que si je leur trouve des cours de pêche ça va m'aider? Suis sûre qu'il faudrait mettre sur pieds ce type d'after school activity! 

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    J'adore cette photo: intense regard à une belle blonde, ça doit pas courir les rues ici!

    Nagpali et ses plages sauvages

    J'adore aussi celui là... à quoi pense t-il?

    Nagpali et ses plages sauvages

    La côte birmane

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    La pêche est une histoire de famille, les hommes à la mer, les femmes récupèrent les poissons pour les vendre au marché et font sécher les petits poissons de friture sur des étendues de paille couverte de filets. 

    La côte birmane

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Nagpali et ses plages sauvages

    Il y a des lieux que tu associes à des événements heureux ou malheureux, ils marquent les instants de ta vie, c'est ici que...

    C'est à Nagpali, à plus de 10.000 km de toi, apprendre ta malade m'a terrassée, je ne sais pas si c'est plus "facile" d'être ensemble pour partager la douleur - sûrement, à cet instant tes bras me manquaient. Tu sais toujours nous rassurer. Regarde ces photos mon "petit" Papa, les enfants dirait mon gros Papou, toi qui aimerais voyager, aller à la rencontre des autres, partager, t'installer à une table et taper la discute, trinquer sûrement avec les gars du coin! Tu sais, le monde est un village. Bats toi de toutes tes forces, je t'aime Papa. 

    ps: Papou c'est le plus fort!


  • Commentaires

    1
    Gwenael
    Vendredi 17 Mars à 14:31

    Bonjour,

    J'ai lu une bonne partie de vos articles car passioné par l'Asie et j'essaye d'embarquer ma famille las-bas, mais question : faites-vous un tour d'asie ou habitez-vous à Saigon ?

    Est-il facile d'y travailler ?

    Merci

      • Samedi 18 Mars à 06:26

        Bonjour, 

        Nous sommes expatriés en Asie depuis 2013 pour des raisons professionnelles, envoyés par l'employeur de David. Nous étions à Shanghai les deux premières années puis nous sommes arrivés à Saigon l'an passé. Vivre au Vietnam et à Saïgon en particulier est très agréable et plutôt facile. Attention si c'est pour une installation "personnelle" ou auto expatriation, je ne me permettrai pas de vous informer, c'est un challenge tellement lourd en responsabilités quand on embarque sa famille sans filet, c'est à dire sans le statut d'expatriés, je ne suis pas la bonne personne (attention visa...). Je vous dirai juste que nous connaissons 2 familles qui ont fait ce choix, l'une est repartie a la fin de l'année scolaire après une année, l'autre y réfléchie sérieusement, elle achève sa deuxième année. Les coûts sont lourds sur un budget familial (école privée, assurance santé, loyers, loisirs etc) . Si aujourd'hui vous pensez que vous pourrez  vivre "à la vietnamienne" c'est à dire simplement, je pense que l'exotisme a ses limites dans le temps et qu'il est bon  de retrouver ses goûts et ses saveurs, ses loisirs et ses sorties, ce qui se paye très cher. L'exotisme oui, le sacrifice non.  Maintenant, je ne sais pas qu'elle est votre profession, c'est peut être un atout, vous avez peut être de l'or dans les mains, une carte à jouer dans ce pays où il faut être bien averti pour miser! Certains ont gagné, créé leur entreprise... mais surtout renseignez vous (Chambre de Commerce, consulat etc.)

        Bien à vous, 

        Aude

    2
    Mercredi 13 Septembre à 03:49
    belles images ! ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :