• Le Sri Lanka ou la larme de Bouddha...(1)

      

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!   La larme de Bouddha...

    Nous revenons de 10 jours au Sri Lanka, une île comme une pépite posée sur l'océan indien. C'est un peu l'Inde mais en plus soft, en moins pauvre et moins peuplée, pas vraiment l'Inde en fait. Comme David ne voulait pas céder à mes envies de Rajasthan, nous avons fait un compromis : commencer par un avant goût dans la culture hindo-bouddhiste, le curry, les piments,  les couleurs...  

    Une destination idéale en famille. J'aurais aimé me perdre mais c'était difficile avec le guide. Ce qui me fait dire que je supporte de moins en moins les circuits organisés, certes toujours privés, pitié! Trop contrariants, planifiés donc peu ouverts aux imprévus, je crois que ça ne nous ressemble plus et les enfants sont assez grands, so next time, ce sera sacs à dos et à l'aventure!

    Ce qui nous restera du Sri Lanka....

    Une couleur : le blanc des vêtements des femmes allant prier, le safran des robes des moines, les couleurs hyper kitch des bus ou celles des temples hindous 

    Une odeur:  les épices, le thé, le feu de bois en fin de journée, à la campagne quand sonne l'heure de la préparation du repas

    Un plat: le Dahl (je n'en peux plus!) plat de lentilles au curry à manger avec un pain plat et frit

    Un mot: Ayobowan, sorte de bonjour avec la bénédiction des Dieux pour toute ta famille

    Un son: "léon" le cri du paon

    Un animal: l'éléphant (pour ne pas répéter le paon mais j'ai vu plus de paons que de poules...)

    Un souvenir acheté: des tapis artisanaux, des masques locaux, des statuts d'éléphants peintes. David n'a pas vu qu'il y avait des saphirs, des rubis à petits prix (ou il a vu et s'est dit "elle n'aimera pas, ils sont trop petits" )

    Le moment le plus fort: caresser du regard les baleines passant au large de Mirissa

    Le Sri Lanka nous a offert une variété d'activités qui ont nourri ce voyage:  entre culture, nature, randos, plage, chacun a trouvé son bonheur. Tu devineras que les enfants n'ont pas kiffé les pierres, les Bouddhas, les ascensions menant aux temples... véritables chemins de croix, sous moult plaintes  "c'est encore loin?", "j'espère que ça vaut le coup au moins!?", "j'ai droit à quoi si je monte?", "j'arrête, vous me reprendrez en descendant"... Je pense qu'on les dégoûte chaque année! En même temps, je me dis qu'ils n'ont pas la chance d'aller dans les musées, alors visiter le patrimoine mondial de l'Unesco, ils doivent bien retenir quelque chose, non?

     

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

      La larme de Bouddha... larme de joie évidemment! 

    "Viens, je t'emmène..." 

    Nous nous sommes plongés d'emblée dans "le triangle culturel" situé au centre Nord du pays, où depuis le IIIième siècle  jusqu'à la fin Moyen âge, trois cités ont accueilli successivement le pouvoir : Anuradhapura, Polonnaruwa et Kandy. Les visites de ces sites historiques, bien qu’intéressants n'étaient pas aussi impressionnants et à la hauteur de ce que nous avons vu en Birmanie ou au Cambodge - peut être trop détruits ou notre attente trop grande (ou bien on se lasse... ce qui est possible). Bémol cependant, les sites à proximité de ces capitales oubliées de Ceylan, Sigiriya et Dambulla  étaient magnifiques et méritaient les efforts consentis pour les atteindre! 

    Ici à Polonnaruwa, le Bouddha couché du XIième siècle... très beau, surtout la p'tite à côté...

      La larme de Bouddha...  Le Sri Lanka ou la larme de Bouddha...(1)

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!      La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  

         La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

    Sigiriya rock ou le rocher du lion, abritait le pouvoir au Vième siècle (si j'ai tout compris parce que notre guide, avait mal au dos et nous a largué à la première marche, mouahah!) . Célèbre pour ses fresques, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, c'est aussi la 8ième Merveille du monde. Nous sommes montés au sommet, 1h30 d'ascension pour une vue imprenable sur la jungle environnante. Epoustouflant et frais! 

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

    L'histoire veut qu'un roi  Kassyapa, parricide et paranoïaque qui après avoir chassé son frère aîné en Inde, installât son palais sur ce site imprenable. C'était sans imaginer qu'un état de siège allait vite l'affamer... Son frère revenu se venger, s'est chargé de lui faire comprendre et prendre sa place.

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

     

    Le Sri Lanka ou la larme de Bouddha...(1)  Le Sri Lanka ou la larme de Bouddha...(1)

    Le temple troglodytique de Dambulla qui abrite des grottes ornées de peintures rupestres de Bouddha, dans toutes les positions et sous toutes les formes était splendide. Ce patrimoine tellement fragile s'abîme avec toutes ces visites... pas sûr que le tourisme soit une bonne chose pour sa conservation...  

     

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment! La larme de Bouddha... larme de joie évidemment! La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  La larme de Bouddha...

    Kandy nous a offert une belle expérience religieuse. Nous avons largué le guide et participé à une cérémonie bouddhiste quotidienne mais exceptionnelle pour nous - qui consiste à prier, en musique en attendant que les moines entrouvrent la porte d'une salle qui renferme la dent de Bouddha. Un truc de dingue, chacun veut voir cette dent (disons le pot qui l'enferme(rait)) et tout le monde se pousse pour passer devant une porte ouverte quelques minutes et larguer des offrandes, des fleurs par millier. Un rite qui attire les pèlerins - un peu hystériques-  dans cette ville, siège historique du bouddhisme au Sri Lanka.  Le temple de la dent sacrée fut la cible des terroristes Tamouls il y a quelques années, quand la guerre civile faisait encore rage... 35 ans de conflit qui se sont enfin achevés en 2009.

    Chose hyper drôle, on se serait cru dans un film. Nous avons logé dans l'hôtel Queen, jadis le grand hôtel des colons britanniques qui est resté dans son jus... tout était défraîchi sauf l'ordre, la tenue et l'ambiance: mais en quelle année sommes-nous?

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment! Avant   La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  Aujourd'hui

    Balades dans les rues de Kandy, le marché local "par l'odeur, alléché..." euh.... non 

    La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha...

    La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha...

    Le temple de la dent sacrée... tout le monde attend son tour pour passer devant la dent sacrée, la porte reste ouverte 7 minutes...

    La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha...  

    La chose en or! La dent sacrée de Bouddha est dedans, mesure ta chance de la voir... enfin presque.

       Le Sri Lanka ou la larme de Bouddha...(1)

    La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!  La larme de Bouddha...

     

     La larme de Bouddha... La larme de Bouddha... larme de joie évidemment!

     La larme de Bouddha... larme de joie évidemment! La larme de Bouddha...

    Fin de la partie culturelle et rasante pour certains... Direction les montagnes, le train, les éléphants, la plage... bref enfin les vacances et promesse faite aux enfants (et au grand...), plus un temple, plus un Bouddha ! 

    La larme de Bouddha...  La larme de Bouddha...

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :